la suspension

La suspension peut être une expérience incroyable pour le bas et le haut. Les gens font cela en toute sécurité tout le temps, mais ce n'est pas quelque chose pour les barbouilleurs ; cela demande une réelle compétence, de la pratique et du dévouement. Vous trouverez de nombreuses informations sur cette page ; des informations que vous devez comprendre avant d'accepter la responsabilité de faire pendre une personne sans défense au-dessus du sol.

NE FAITES PAS D'ERREUR : Le bondage à la corde - en particulier la suspension - est l'un des plus dangereux et des plus dangereux que vous puissiez faire. Il s'agit de absolument jeu de bord. 

  • Si le sommet ne sait pas ce qu'il fait, une corde peut être mal positionnée, empiétant sur les nerfs ou les vaisseaux sanguins
  • Si le bas ne communique pas avec le haut, leur permettant de savoir s'ils ressentent un engourdissement, des picotements, une sensation de "mort" n'importe où ou d'autres indicateurs aussi cruciaux, le haut ne peut pas réagir et s'adapter pour régler le problème.
  • Des cordes mal placées peuvent provoquer des lésions nerveuses dans les procès-verbal. Les lésions nerveuses peuvent prendre des semaines ou mois pour guérir, et dans les cas graves, peut ne jamais guérir complètement.
  • Si la circulation sanguine est interrompue, des caillots peuvent se former. Un caillot de sang dans le flux sanguin n'est pas une blague. Il peut provoquer un accident vasculaire cérébral, un infarctus ou même la mort.
  • Dans les suspensions, si le point dur lâche, si les cordes se cassent ou si un autre événement inattendu se produit qui fait tomber le fond, ils peuvent se faire arracher quelque chose d'une articulation, se casser un membre, se frapper la tête ou même paniquer die.

Prenez donc ceci sérieusement.   Lisez tout sur cette page plus d'une fois.  Lire les risques généraux liés à l'utilisation de la corde et les nerfs et la circulation sanguine pages à nouveau.

Les sommets :

Je parle de toutes ces choses et de bien d'autres encore dans les tutoriels ci-dessous, mais juste quelques mots rapides en guise d'aperçu :

  1. Apprenez et pratiquez avant de l'essayer sur une personne. Prenez des poids libres lourds et entraînez-vous à les suspendre - les techniques et le contrôle de la corde, à la fois pour les faire suspendre et pour les faire descendre facilement.
  2. Trouvez un mentor local pour vous guider, pour observer ce que vous faites les premières fois et vous donner des corrections en direct. Je fais du mieux que je peux ici, mais cela ne remplace pas l'instruction en direct d'un gréeur de suspension expérimenté.
  3. Trouvez un fond en lequel vous pouvez avoir confiance pour communiquer clairement et complètement lorsque vous effectuez vos premières suspensions - il est préférable que vous puissiez en trouver un qui soit vécu comme un fond de suspension. Vous pouvez apprendre d'eux tout autant que des suspendeurs - respectez cela, accueillez-le comme un cadeau. Ils peuvent vous dire où vos cordes sont trop serrées ou la pression au mauvais endroit et toutes sortes d'autres choses qui feront de votre gréement beaucoup mieux.
  4. Les questions médicales deviennent beaucoup plus importantes en cas de suspension. Les problèmes articulaires ou musculaires apparaissent rapidement et les fesses ne peuvent pas facilement s'adapter pour compenser comme elles le peuvent avec le travail au sol. La pression sanguine et les problèmes circulatoires sont évidemment encore plus importants. Mais le problème caché auquel beaucoup de gens ne pensent pas est le diabète et l'hypoglycémie ; ces conditions rendent votre partenaire encore plus sensible aux changements de pression sanguine et à la chaleur. Une personne diabétique, dans une pièce chaude, sous l'effet d'un stress physique, peut très vite tomber en dépression. Assurez-vous que votre partenaire a reçu une alimentation et des liquides appropriés avant de commencer.
  5. Si un bas veut inclure un autre gréeur les premières fois que vous jouez, ne prenez pas cela comme un coup de pied à votre ego ou une insulte à vos compétences. Vous êtes nouveaux l'un pour l'autre et votre partenaire potentiel est littéralement vous confiant leur vie. Il est normal qu'ils veuillent que quelqu'un d'autre, qu'ils connaissent mieux, les accompagne. En acceptant gracieusement, vous instaurerez la confiance et peut-être même de nouvelles amitiés. Vous en apprendrez probablement plus rapidement sur votre nouveau partenaire et - qui sait - vous vous amuserez peut-être même beaucoup plus à deux pour faire le tourment 🙂

Les fonds :

Je parle de toutes ces choses et de bien d'autres encore dans les tutoriels ci-dessous, mais juste quelques mots rapides en guise d'aperçu :

  1. Vous aussi, vous avez des choses à apprendre. La suspension n'est pas facile ni confortable sans travail de votre part également. Vous voudrez travailler sur la flexibilité ; cela aide toujours. Et la force aussi, de sorte que si une partie devient trop inconfortable, vous pouvez fléchir un peu pour relâcher la pression pendant un certain temps.
  2. Vous connaissez votre corps, ses besoins et ses capacités. Travaillez en fonction de ceux-ci. N'oubliez pas d'informer votre supérieur de tout problème médical dont vous souffrez, en particulier ceux liés aux articulations ou aux muscles, aux problèmes cardiaques ou circulatoires, ou au diabète.
  3. Communiquer: Votre haut doit veiller à ce que les cordes soient correctement positionnées afin de ne pas pincer les nerfs ou les vaisseaux sanguins, mais chaque corps est différent. Votre trajet nerveux peut être un peu plus ou moins long que la moyenne, il est donc essentiel que vous immédiatement Faites savoir à votre gréeur si vous ressentez un engourdissement, des picotements ou d'autres sensations inattendues. Si votre gréeur place une corde et que vous sentez immédiatement un membre "mourir" - c'est-à-dire que vous ne pouvez pas le bouger/remuer vos doigts ou vos orteils - dites-le à droite MAINTENANT. Ils doivent défaire ou déplacer ce qu'ils ont fait, maintenant.
  4. Il est préférable de faire vos premières suspensions avec un monteur de suspension expérimenté pour vous guider dans ces choses afin que vous puissiez apprendre. Vous pourrez ensuite travailler avec des monteurs moins expérimentés et leur transmettre votre expérience. Si vous craignez que le gréeur ne soit pas assez expérimenté, demandez-lui de s'associer à une personne de confiance pour vous aider les premières fois.
    "Bien sûr, on peut faire ça, mais incluons aussi . J'ai déjà travaillé avec elle et elle sait comment me faire vraiment gigoter 🙂 Ce sera amusant !"
  5. Quelle que soit votre expérience à tous les deux, les premières fois que vous vous associez avec un nouveau gréeur, ne vous laissez pas bâillonner. Votre corps vous appartient et est différent de celui des autres. Vous devez être capable de communiquer verbalement jusqu'à ce que vous vous connaissiez suffisamment bien pour communiquer non verbalement. Alors, allez-y, faites un paquet aussi serré et large que vous le souhaitez.........ahem.

Les didacticiels du programme de base de la suspension - Faites-les pour

Maîtrisez chacun d'eux avant de passer au suivant.

Suspension - En haut ou en bas, êtes-vous prêt pour la suspension ?

Planification et sécurité des scènes

Shinju

Suspension Shinju

Siège en Suisse

Choisir une corde de suspension

Suspension - Évaluation d'un point dur

Suspension - L'attelage d'urgence Munter

Suspension - Pendentifs

Des frictions pour les points durs

Suspension partielle

Votre première suspension - Suspension de base en position assise

Futomomo pour la suspension

Harnais de tambour

Courbes en avant du harnais de tambour

Courbes à venir TK

Renforcer les points forts

Hashira (faisceau vertical) Shibari

L'ancre de Hashira

Ancrer un pôle horizontal à un point dur

Friction de suspension en bambou

La botte de la gravité

Le harnais du pêcheur v1

Partager cet article

9 Commentaires

  1. Ive been trying to do inverted futo self suspensions only doing partial at the moment till i solve this problem. But my futos have a habit of sliding down my leg which is up towards the knee upside down when really loaded and pulled that way. Am i missing a trick to stop them doing that.

    1. That can happen if the futo doesn’t have a good enough grip on the leg. If you are trying to do a full inversion and want to use *only* a futo, it/they need to be very tight. But another thing you can do is to anchor the futo. For example: you can create a waist harness or simple hip strap at the saddle point of the hips and then use tail to connect to the outside line of the futo from which you are doing the suspension. It will hold that line more surely in place, plus it will transfer some of the load to your hips, which most people find more comfortable… Keep experimenting (safely)!

  2. Hi there! Really getting some fantastic info from this site so thank you for all the clarity!

    One question – what kind of harness combinations would you recommend for face down suspensions?

    1. Thanks! Lots of options for face down. You can even use the Shinju and the Swiss Seat, but use Y and W hangers, respectively. Also support the legs with ankle cuffs or futomomo. The drum harness can be a good alternative for the hips. It is stable in almost any angle.

  3. any suspension harnesses that work well for someone that due to medical wounds cannot have rope across chest or hips? I’ve seen the one for the legs that looks similar to frog tie, but how would you support their upper body?

    1. The first thing I will say is that I personally would not suspend a person with medical limitations like this; not being able to support the chest or hips means that the major avenues for supporting a person’s frame are barred to you. That said, the Suspension Futomomo (https://www.theduchy.com/suspension-futomomo/) is what you likely mean. Depending on your own skill and the physical capabilities of your partner, you can do a suspension with just the Futo; but it is not for everyone–it is stressful and is usually something that is only tried once a person already has significant experience being suspended in other ways first. You can find pics online by searching for “futomomo suspension” to get the idea. Another idea to consider is to make a kind of net that cradles their back, but to make it loose so it is not constricting their body at all, but is simply supporting them. Think hammock, but made of rope. You would have to figure out how to make such a thing though, and it would be important to design it so that the strands cannot slip apart and dump the person on the floor…

  4. My wife and I have been enjoying this site and having some fun on the ground. We want to start trying some suspensions. She has breast implants and I was wondering if there is a particular harnesses that minimize pressures on the breasts. Thanks

    1. The answer to this depends very much on her particular build. You might consider face-up positions though so that the majority of the pressure is along the sides and back. Using a longer hanger to attach to the chest straps can also help this so that tension on them does not tend to draw the two straps more tightly together…

  5. Pingback : La suspension et l'attelage de Munter - LeDuché

Laisser un Commentaire